logo culturemarketing
art&culture
luglio 10, 2018 - Centre Pompidou

JEAN-JACQUES LEBEL "L'OUTREPASSEUR", at the Centre Pompidou

Comunicato Stampa disponibile solo in lingua originale. 

The new exhibition devoted by the Centre Pompidou to Jean-Jacques Lebel features 50-odd works and numerous archive documents. In the 1950s, #jeanjacqueslebel ("the painter of the cross-over", according to his friend Félix Guattari) began to develop an unclassifiable technique. Simultaneously artist, activist, writer, publisher, creator of happenings and organiser of events, he was one of France's most important "go-betweens" in the second half of the 20th century.


JEAN-JACQUES LEBEL

L'OUTREPASSEUR

30 MAI – 3 SEPTEMBRE 2018

GALERIE DU MUSÉE, NIVEAU 4

CENTRE POMPIDOU - PARIS

« Peintre de la transversalité » selon son ami Félix Guattari, #jeanjacqueslebel déploie depuis le début des années 1950 une inclassable praxis. À la fois plasticien, poète, auteur de happenings, cinéaste, organisateur de festivals internationaux, traducteur de la Beat Generation, éditeur, essayiste, activiste libertaire, il est en France l’un des plus importants passeurs de notre époque.

Né en 1936 à #paris, sa formation intellectuelle est marquée par sa grande proximité avec André Breton, Marcel Duchamp et Benjamin Péret. Au contact du mouvement surréaliste, sensible à l’esprit de Gutaï, #jeanjacqueslebel développe une peinture gestuelle marquée par l’automatisme, puis s’intéresse à l’assemblage, dans un esprit de subversion néo-dada des normes esthétiques et morales.

À partir de 1960, #jeanjacqueslebel organise les premiers happenings en Europe. Par son énergie collective et protéiforme, irréductible au système marchand, le happening participe de la remise en cause radicale de la notion d’œuvre d’art, qui caractérise les années 1960. Par ses contenus disruptifs, il manifeste aussi la profonde intrication, chez Lebel, de la création artistique et de l’activisme politique.

Cette exigence conduit l’artiste à susciter la réalisation, avec cinq de ses amis, d’un chef- d’œuvre à la biographie conflictuelle, le Grand Tableau Antifasciste Collectif, peint en réaction aux exactions commises par l’armée française pendant la guerre d’Algérie. Elle l’amène également à prendre directement part au mouvement de Mai 68, puis à se retirer temporairement de la scène artistique.

L’exposition que le Centre Pompidou consacre à #jeanjacqueslebel couvre cette période d’activité résolument « polytechnique ». La vie et l’œuvre de Lebel n’ont toutefois cessé de se déplier au-delà.

Durant toute sa durée, l’exposition est relayée par une programmation filmique au Cinéma du Musée, ainsi que par des séances de projections-débats en Cinéma 2 les 6, 13 et 20 juin. Une soirée d’étude en présence de l’artiste, avec Danièle Cohn, Paolo Fabbri et Philippe Dagen, aura lieu en Petite salle le 27 juin.

www.centrepompidou.fr

Filtro avanzato